Opérateurs De Comparaison d’Excel : 6 Opérateurs Logiques

Temps de lecture : 7 minutes

Il existe 6 opérateurs de comparaison dans Excel : égal, différent, inférieur à, supérieur à, inférieur ou égal à, supérieur ou égal à. 

Ces opérateurs logiques peuvent être utilisés seuls, en combinaison ou à l’intérieur de formules – plus particulièrement aux seins de formules logiques ou en tant que critère de comparaison.

Aussi, ils pourront se révéler utile dans différents cas de mise en forme conditionnelle.

Opérateurs Logiques Excel
Les Opérateurs Logiques Excel

Cet article énumère et illustre chacun de ces 6 opérateurs. Plusieurs cas d’utilisation sont ensuite proposés.

Si vous avez des difficultés ou une question, n’hésitez pas à commenter ou me contacter.

Vous pouvez également retrouver les Opérateurs Arithmétiques d’Excel sur cette page.

Il existe 6 opérateurs logigues dans Excel permettant d’effectuer des comparaisons entre deux valeurs. Le résultat sera une valeur logique (booléen) « VRAI » ou « FAUX ». Les opérateurs disponibles sont :

OpérateurSignification
=Egal à
<>Différent de
>Supérieur à
<Inférieur à
>=Supérieur ou égal à
<=Inférieur ou égal à

L’image ci-desous illustre l’utilisation de chacun de ces opérateurs pour comparer une valeur numérique, fournie via la cellule « E2 », avec une autre valeur numérique directement au sein de la formule.

Opérateurs Logiques Excel - Exemples
Opérateurs Logiques Excel - Exemples

L’utilisation de ces opérateurs logiques reste intuitive avec des valeurs numériques, mais les opérateurs peuvent également être utilisés avec du texte, des dates, des valeurs logiques (VRAI/FAUX).

Opérateur Égal à

L’opérateur « égal » (=) compare deux valeurs et retourne « VRAI » si celles-ci sont identiques et « FAUX » si elles sont différentes.

Opérateur Différent de

L’opérateur « différent de » (<>) compare deux valeurs et retourne « VRAI » si celles-ci sont différentes et « FAUX » si elles sont identiques.

Opérateur Supérieur à

L’opérateur « supérieur à » (>) compare deux valeurs et retourne « VRAI » si la première valeur est strictement supérieure à la seconde en terme d’ordre de grandeur mathématique. Et « FAUX » si la première valeur est inférieure ou égale à la seconde.

Opérateur Inférieur à

L’opérateur « inférieur à » (<) compare deux valeurs et retourne « VRAI » si la première valeur est strictement inférieure à la seconde en terme d’ordre de grandeur mathématique. Et « FAUX » si la première valeur est supérieure ou égale à la seconde.

Opérateur Supérieur ou égal à

L’opérateur « supérieur ou égal à » (>=) compare deux valeurs et retourne « VRAI » si la première valeur est supérieure ou égale à la seconde en terme d’ordre de grandeur mathématique. Et « FAUX » si la première valeur est strictement inférieure à la seconde.

Opérateur Inférieur ou égal à

L’opérateur « inférieur ou égal à » (<=) compare deux valeurs et retourne « VRAI » si la première valeur est inférieure ou égale à la seconde en terme d’ordre de grandeur mathématique. Et « FAUX » si la première valeur est strictement supérieure à la seconde.

Comparaison de Texte

Pour l’ensemble de ces opérateurs, si l’on compare deux chaînes de caractère, la comparaison se fera selon l’ordre alphabétique*, lettre par lettre composant la chaîne de caractère, et sans tenir compte de la casse (pas de distinction entre minuscules et majuscules).

* L’ordre pour trier les caractères dans Excel est en réalité le suivant :

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
' - (espace) ! " # $ % & ( ) * , . / : ; ? @ [ \ ] ^ _ `{ | } ~ + < = >
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Cas d'utilisation des opérateurs de comparaison

Voyons maintenant quelques exemples pour les utilisations fréquentes de ces différents opérateurs de comparaison.

Pour une illustration simple, certains exemples comparent directement des valeurs en « dure » dans la formule. Bien entendu, ces valeurs peuvent tout aussi bien être contenue dans des cellules qui seront elles-mêmes comparées.

La comparaison numérique

La comparaison la plus intuitive, et fournie dans les exemples ci-dessus, est la comparaison numérique, qui consiste à comparer l’ordre de grandeur mathématique de deux valeurs numériques, entières ou décimales.

Comparaison NumériqueInterprétationRésultat
2 = 12 est égal à 1FAUX
4 <> 24 est différent de 2VRAI
8 > 1.28 est supérieur à 1.2VRAI
2 < 22 est inférieur à 2FAUX
7 >= 77 est supérieur ou égal à 7VRAI
2 <= 8.92 est inférieur ou égal à 8.9VRAI

Nombre en Valeur Numérique et Nombre en Texte : Inégalité de Type ou Format

Il peut arriver de tomber sur des cas où une comparaison qui semble visuellement identique donne des résultats inattendus, particulièrement en comparant les valeurs de deux cellules.

Valeur Texte et Valeur Numérique
Valeur Texte et Valeur Numérique

Ici, sur chaque ligne, on compare deux cellules qui semble contenir la même valeur et pourtant l’égalité donne le résultat « FAUX ».

En effet, à la ligne 2, on essaie de comparer une chaîne de caractère qui contient le caractère « 2 » avec la valeur numérique 2. Excel considère Texte et Nombre comme différents types de données résultant en inégalité.

Cas identique à la ligne 3, on essaie de comparer une chaîne de caractère qui contient « 01/01/2021 » avec la date (mise en format « Date ») 01/01/2021, les Dates Excel étant en réalité une valeur numérique (44197 pour 01/01/2021), le résultat est là aussi une inégalité.

Il ne faut pas toujours se fier à ce qui est visible sur l’interface, mais bien au type des données que l’on souhaite comparer, mais aussi faire attention au format de la donnée (Date, Texte, Décimales cachées, etc.).

Comment comparer deux chaînes de caractères ?

Comme mentionné, l’ordre de tri pour les chaînes de caractères dans Excel priorise les chiffres (ordre croissant), puis les caractères spéciaux, puis finalement les lettres (ordre alphabétique). Pour un mot ou une phrase, la comparaison se fera caractère par caractère de gauche à droite jusqu’à trouver une différence (ou non, dans ce cas égalité). Et sans tenir compte de la casse.

Par exemple :

="Abricot" > "ananas"

Excel considérerat la première lettre de chaque chaîne de caractère (ici « A » = « a »), puis la deuxième, etc. jusqu’à trouver une différence et évaluer le résultat (ici « b » <> « n » et « b » < « n » donc « FAUX » pour « Ab » > « an »).

Comment vérifier si une cellule contient un mot ?

Pour vérifier si une cellule contient exactement et uniquement un mot ou texte spécifique, on pourra utiliser l’opérateur « égal » (=) sur cette cellule et en comparaison du mot à tester.

Vérifier si une cellule contient un mot - Opérateur égal
Vérifier si une cellule contient un mot - Opérateur égal

Dans ces deux lignes d’exemple, on teste si la cellule en colonne « A » contient exactement et uniquement la chaîne de caractère « EUR »

Pour tester si toute ou partie de la valeur d’une cellule contient un texte ou un mot, vous pouvez aussi vérifier si une cellule contient un texte ou un mot à l’aide des fonctions CHERCHE, TROUVE et NB.SI

Comment vérifier si deux cellules sont identiques ?

Pour vérifier si deux cellules sont identiques, on comparera directement ces deux cellules avec l’opérateur de comparaison « égal à » (par exemple « A1 = B1 »).

Excel comparera alors effectivement les valeurs contenues dans ces cellules.

Mais attention, comme expliqué précédemment dans la partie sur l’Inégalité de Type ou Format, des valeurs qui peuvent sembler visuellement identiques peuvent en réalité avoir un type ou format différent et ainsi être considérées comme inégales lors de la comparaison.

Comment vérifier si deux cellules sont différentes ?

A l’inverse, pour tester su deux cellules sont différentes, on utilisera l’opérateur de comparaison « est différent de » pour comparer les deux cellules (par exemple « A1 <> B1 »).

Là encore, le même point d’attention que dans la partie précédente (Inégalité de Type ou Format) entre en vigueur

Comment tester si la valeur d'une cellule est vide ?

Pour tester si la valeur d’une cellule est vide, on utilisera l’opérateur « égal » en comparaison avec la chaîne de caractère vide :

=A1 = ""

Cette comparaison peut s’avérer efficace en étant imbriquée dans une fonction SI, permettant en effet de limiter des calculs lourds et inutiles si la valeur d’une cellule est vide.

Attention, cela ne signifie pas pour autant que la cellule elle-même est vide, celle-ci peut en effet contenir la formule :

=""

ou toute autre formule donnant un résultat vide.

Pour tester si une cellule est vide en formule et en valeur, on utilisera la fonction ESTVIDE.

Par ailleurs à noter que visuellement, un caractère espace dans une cellule peut donner l’impression que celle-ci est vide, alors qu’elle contient en réalité un espace !

Comment vérifier si la valeur d'une cellule n'est pas vide ?

Pour vérifier si la valeur d’une cellule n’est pas vide, il est possible d’utiliser l’opérateur « différent de » en comparaison avec la chaîne de caractère vide :

=A1 <> ""

Comme souligné dans la section précédente, le résultat de cette comparaison ne doit pas être mal interprété, si la comparaison indique « FAUX », cela ne signifie pas pour autant que la cellule est vide.

Aussi, là encore, on peut inverser la fonction SI imbriquée pour suivre une logique dans laquelle on effectuera un calcul lourd uniquement si une ou plusieurs cellules ne sont pas vides.

Comment comparer deux dates ?

Puisque dans Excel, les dates sont en fait une valeur numérique qui correspond au nombres de jours écoulés depuis le 1er Janvier 1900, alors la comparaison entre deux dates sera aussi simple qu’une comparaison numérique, et visuellement intuitive.

Attention tout de même là encore au format de cellule qui peut être trompeur, la date pouvant afficher uniquement jour, mois et année, alors qu’elle contient une valeur décimale correspondant à heure, minute et seconde.

Inégalité de date - Opérateur égal
Inégalité de date - Opérateur égal
Partager :

3 Réponses à “Opérateurs De Comparaison d’Excel : 6 Opérateurs Logiques”

Laisser un commentaire